2

by ORVING

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      €7 EUR  or more

     

1.
Comme des cailloux que l'on sème Je lance des fous rires dans tes souvenirs Qui resterons quand bien même Tu voudrais me fuir de peur de souffrir Je ferais tout ce qu'il faudra Pour que tu veuilles t'offrir à moi Nous ne serons jamais Rien que de bons amis Même si on se plaît Plus qu'on ne le dit Mais je reconnais Que de toi je suis épris Et que je ferai Tout pour que tu m'aimes Je ferais tout pour que tu m'aimes aussi Comme ces ballons qui s'envolent Avec mes mots doux qui parlent de nous  Mes rêves ne touchent plus le sol Quand tes bras se nouent autour de mon cou Je n'ai rien d'un ange méfie toi Même si j'ai des ailes avec toi Nous ne serons jamais Rien que de bons amis Même si on se plaît Plus qu'on ne le dit Mais je reconnais Que de toi je suis épris Et que je ferai Tout pour que tu m'aimes Je ferais tout pour que tu m'aimes aussi Tu te plais tant à me faire rêver Sans doute est-ce un de tes jeux préférés Tu sais moi J'aime tout autant jouer avec toi Peu importe où ça mènera Nous ne serons jamais Rien que de bons amis Même si on se plaît Plus qu'on ne le dit Mais je reconnais Que de toi je suis épris Et que je ferai Tout pour que tu m'aimes Je ferais tout pour que tu m'aimes aussi
2.
Dans le lointain Du paysage que tu peins Le ciel s'embrase de mes émotions Et des oiseaux volent en rond Sans rêves et sans desseins Du souffle serein Qui de l'horizon me revient J'apprends que la vie sait être belle Aussi belle qu'une aquarelle Quand tu me prends la main C'est beau toute ces couleurs Que tu répands  et qui effacent D'un seul trait toutes mes douleurs Sous tes pinceaux quoi que je fasse Je me perds tout en douceur Dans mon tableau toi tu remplaces Le gris par tant de couleurs Tout en douceur Rien n'est certain Dans cette toile que tu peins Sinon qu'elle est mon univers Où tu fais l'ombre et la lumière Les soirs et les matins Et si d'un rien D'une simple esquisse au fusain Est né de tes mains si subtiles Une émotion indélébile Alors je t'appartiens C'est beau toute ces couleurs Que tu répands  et qui effacent D'un seul trait toutes mes douleurs Sous tes pinceaux quoi que je fasse Je me perds tout en douceur Dans mon tableau toi tu remplaces Le gris par tant de couleurs Tout en douceur
3.
Paris c'est loin d'ici A pied à des années d'ennui Après c'est l'océan Au delà de Quimper et Lorient Mais rien n'est jamais aussi loin que toi parfois Même quand tu es tout près de moi J'affronterais les mers Les tempêtes sans craindre de me perdre Mais devant les rivières où tu noies tes peines  tout pour moi s'arrête  Je ne suis plus le même Il fait froid en Sibérie Le mercure y est à l'agonie Et plus au Nord c'est blanc A mesure que gêle l'océan Mais rien n'est jamais aussi froid que toi parfois Même quand j'ai chaud tout près de toi J'affronterais l'hiver Les tempêtes sans craindre de me perdre Mais devant les rivières où tu noies tes peines  tout pour moi s'arrête  Je ne suis plus le même Je ne suis plus le même Quand tu noies tes peines J'ai tenu bon face aux vents Gardė le cap dans tes jours blancs Pour vaincre tes tourments Sans hésiter un seul instant Mais aussi fort que je sois pour toi parfois C'est dans tes yeux que je me noie J'affronterais les mers Les tempêtes sans craindre de me perdre Mais devant les rivières où tu noies tes peines  tout pour moi s'arrête  Je ne suis plus le même
4.
Combien de temps encore Resterons nous là  Sous le poids De la rancoeur des remords Qui nous laissent  en froid On se croit fort  Mais quand plus rien ne va On se déchire on se bat Comme on ignore Que bientôt tout sera Tout  sera bel et bien mort Même si j'ai bien des torts N'oublierais tu pas  Que pour toi J'aurais changé en plomb de l'or Fais n'importe quoi Je nous croyais fort Mais comme plus rien ne va Il vaudrait mieux que je vois Comme j'avais tort Car bientôt tout sera Tout sera bel et bien mort
5.
Je pars 03:14
Rien ne dit que jamais Je ne reviendrais Mais pour l'instant je ne sais Que fuir les effets Des mers de vagues à l'âme Des airs du passé et des femmes Je pars Où le vent me porte Que le diable emporte Toutes mes idées noires Au hasard Des émotions fortes Ma moto m'emporte  Vers un nouveau départ Dans mon rétro je n'ai Plus qu'un vague  reflet Des erreurs et des  regrets De ce que j'étais Je sais que je te peine Mais j'ai  enfin brisé mes chaînes Je pars Où le vent me porte Que le diable emporte Toutes mes idées noires Au hasard Des émotions fortes Ma moto m'emporte  Vers un nouveau départ Mon dilemme c'est que je t'aime et que j'ai compris enfin Que c'est la distance qui crée l'attirance Mais j'ai tellement besoin De hasard et d'émotions fortes Ma moto m'emporte Vers un nouveau départ Je pars Où le vent me porte Que le diable emporte Toutes mes idées noires
6.
C'est l'heure où la nuit abandonne Dehors je prends mon café Tout seul encore sans rien ni personne J'ai un peu froid mais c'est bon de se poser Je songe aux années monochromes Evanouies dans mon passé À ces chemins qui mènent tous à Rome Où j'ai fini un matin par te croiser Le jour s'éveille et m'ouvre grand les bras Dans le ciel le soleil est encore bas Une étoile brille au nord elle veille sur moi Puisque j'ignore ce que m'apportera Ce jour qui s'éveille De nouvelles routes Pas après pas M'amenerons où je ne sais pas Sans aucun doute Le bonheur est là Dans les rencontres qu'on n'attend pas Sans illusions qui m'empoisonnent Ce matin m'offre une vérité On ne reçoit jamais plus qu'on ne donne Mais j'ai eu bien plus que tout ce que j'ai rêvé J'ai rencontré tant de personnes Qui m'ont portées m'ont fait avancer Seul un hasard qui m'affectionne A pu m'offrir tant de moments éclairés Le jour s'éveille et m'ouvre grand les bras Dans le ciel le soleil est encore bas Une étoile brille au nord elle veille sur moi Puisque j'ignore ce que m'apportera Ce jour qui s'éveille Et j'attends que tu me rejoignes enfin Pour partager un de ces instants sereins Le jour s'éveille et m'ouvre grand les bras Dans le ciel le soleil est encore bas Une étoile brille au nord elle veille sur moi Puisque j'ignore ce que m'apportera Ce jour qui s'éveille De nouvelles routes Pas après pas M'amenerons où je ne sais pas Sans aucun doute Le bonheur est là Dans les rencontres qu'on n'attend pas
7.
Même si de toi je suis loin Je suis loin bien loin de t'avoir oubliée Tout nos moments de complicité En moi resterons à jamais gravés Au hasard d'un petit matin Matin devenu bien ensoleillé J'ai retrouvé  dans un vieux cahier Ces bouts de toi qui m'avaient tant manqués Ça n'avait l'air de rien Quelques mots des idées  Laissés là par ta main Sur un bout de papier A présent si je vais bien Après toutes ces années Tu n'y es pas pour rien C'est tout ce que tu m'as donné Même si  je n'en voyais rien Aveuglé par l'ennui du quotidien Entre tes lignes je découvre  enfin Que tu m'aimais un peu plus que bien Ça n'avait l'air de rien Quelques mots des idées  Laissés là par ta main Sur un bout de papier A présent je le vois bien Après bien trop d'années  Pour toi ce n'était pas rien Tout ce que tu m'avais donné Même si tu n'en sauras rien De toi je ne me sens jamais vraiment loin
8.
Les bras m'en tombent de te voir devant moi Le hasard ferait-il bien les choses parfois A voir les ombres qui t'ont éloignée de moi Je n'espérais pas qu'on se reparle déjà Comme on se perd Un jour on se retrouve Entre chien et louve Rien ne peut y faire Quand ce que l'on éprouve L'emporte sur tout ce qu'on s'est fait Malgré le nombre d'années passées je crois Qu'il faudra peu pour que je m'éprenne encore de toi Même la pénombre peine à cacher ton émoi Sans aucun doute je ne te laisse pas de bois Comme on se perd Un jour on se retrouve Entre chien et louve Rien ne peut y faire Quand ce que l'on éprouve L'emporte sur tout ce qu'on s'est fait
9.
Jour et nuit 03:32
Le temps a beau être un malapris Qui nous sépare sans pleurs et sans cris Je sais que rien n'est jamais fini  Tant qu'on s'égare loin des interdits Car le jour est une belle Une Eve qui m'ėblouit Et la nuit m'ensorcelle Me libère de l'ennui  Si l'une me révèle L'autre me prend comme je suis Entre ces demoiselles Plus rien n'est jamais gris Le passé est un bien  piètre ami Qui fait croire que tout est déjà dit Mais je sais que rien n'est écrit Pour qui veut voir les bons côtés de la vie Car le jour est une belle Une Eve qui m'ėblouit Et la nuit m'ensorcelle Me libère de l'ennui  Si l'une me révèle L'autre me prend comme je suis Entre ces demoiselles Plus rien n'est jamais gris Qu'importe le temps ma belle amie Qu'il nous transporte où bien nous ennuie Il suffirait que tu veuilles aussi Dès à présent cueillir les fleurs de la vie Que seras tu ma belle Une Eve qui m'ėblouit Où celle qui m'ensorcelle Dès que vient la nuit Une Eve qui m'eblouit Dès que vient la nuit

credits

released June 21, 2021

Paroles, musiques / Voix, guitares, basse, piano, batterie, programming / concept graphique : Thierry Muller

license

tags

about

ORVING France

contact / help

Contact ORVING

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like ORVING, you may also like: